Incontournable dans le processus de recherche d’emploi l’élaboration d’un CV pour une personne à haut potentiel peut devenir un  véritable défi s’il ne respecte pas certains aspects. Comment construire un CV qui vous ressemble et qui joue son rôle ? À savoir : permettre au recruteur d’avoir une photographie relativement exacte de qui vos compétences et de vos objectifs afin de vérifier l’adéquation avec la fonction proposée.

N’oubliez pas que recruter une personne comporte un enjeu et que toute entreprise préfère calculer les risques. Votre premier job : rassurer la personne qui lira votre CV. Plus particulièrement en tant que Haut Potentiel, montrez vos compétences tout en faisant preuve d’un savoir-être adéquat, histoire de ne pas faire fuir les lecteurs avant même de vous rencontrer.

Comment articuler un CV vendeur ?

Je suggère de garder en mémoire trois aspects quand vous construisez votre CV  :
– Votre passé professionnel éclairera le lecteur sur votre parcours académique et en termes d’expériences.
– Votre présent, c’est ce qui répond aux questions “qui êtes-vous ? Quelles sont vos compétences et de quel savoir-être pouvez-vous témoigner ?”
– Votre futur : que cherchez-vous et donc comment voyez-vous votre futur professionnel ?
Ceci est vrai pour tout CV et pas uniquement pour les HPI bien entendu … voyons maintenant les erreurs à éviter et plus précisément dans le cas des surdoués.

 

Erreur N° 1 : Un CV sans objectif et pas focus

D’accord vous savez faire beaucoup de choses, vous avez des tas de compétences et vous aimez le challenge au point d’être capable de relever pas mal de défis ! Cela devrait séduire un employeur pensez-vous ? Ou bien plus je montre que je peux m’adapter à ce que l’on me propose, plus j’ai de chances de trouver ? Et bien non 😔 Parce que dans l’esprit de la personne face à vous, cela peut prendre la forme d’une personne à tout faire aux antipodes de l’expertise recherchée. Pire, cela peut sembler dire que vous n’avez aucune idée de ce que vous voulez faire.
Soyez clair et précis sur la fonction que vous recherchez. Je dis souvent qu’un CV sans objectif professionnel, c’est comme un article qui paraîtrait dans un magazine sans titre … ça vous dirait de le lire si vous ne savez pas de quoi il parle ? 

 

Erreur N° 2. Les HP aiment les CV à rallonges

Bien sûr, nous savons que vous avez fait pas mal de choses, que vous avez étudié une quantité extra-ordinaire de sujets et que les formations c’est votre truc 😉 Normal quand on a un profil HPI. Néanmoins, soyez conscient que trop d’information tue l’information. La personne qui lira votre document risque de se perdre dans les détails et de passer à côté de l’essentiel. D’autre part, qu’aurez-vous à raconter lors de votre interview si vos vous dévoilez “tout” ou presque ?
Gardez en tête votre objectif pour sélectionner ce que vous écrirez dans votre CV et demandez-vous ce que le recruteur souhaite savoir, quelles sont les informations dont il a besoin pour être convaincu qu’il doit vous rencontrer ? Et gardez quelques cartouches pour l’entretien. 

 

Erreur N° 3. Un CV non structuré … ou comment suivre un Haut Potentiel ?

Magnifique, vous êtes maintenant à l’aise avec les informations à divulguer ! Encore faut-il les structurer de manière adéquate surtout si vous avez un profil multi-potentiel et que vous avez navigué dans plusieurs secteurs et plusieurs fonctions. Comment pouvez-vous aider le lecteur à faire des liens et à voir un fil conducteur dans votre parcours ?
À nouveau, repartez de votre objectif professionnel ! Structurez vos  expériences par type de métier et vos formations par compétences pour en faire des blocs que vous hiérarchiserez en fonction de ce que vous recherchez. 

 

Erreur N°4. Un CV sans compétences, tout le contraire du zèbre.

Outre une personnalité dans le meilleur des cas, ce sont vos compétences qui sont recherchées. À nouveau, vous en avez beaucoup. Il y a les choses que vous savez faire et celles que vous aimez faire. Je dis souvent que ça n’est pas parce qu’on sait faire plein de choses que nous sommes obligés de les utiliser à titre professionnel. S’épanouir au travail passe par la capacité à faire des choix personnels en lien avec ce qui vous convient.
Faites la liste de vos compétences, faites-vous éventuellement aider par un professionnel et choisissez celles dans lesquelles vous avez envie de vous immerger au quotidien : ce sont celles que vous mettrez en avant dans votre curriculum vitae. 

 

Erreur N°5. Un CV sans personnalité, surdoué sur-adapté ?

Tout le monde n’est pas d’accord avec ce principe et cela reflète probablement la personnalité de la personne qui sélectionnera votre CV mais un CV c’est une première impression, qu’on le veuille ou pas. Une photo, une couleur, une mise en page donne déjà quelques éléments intéressants. Tant qu’à faire, soyez à l’aise avec ce que votre CV dégage. Bien sûr, si vous recherchez un job dans une agence de pub vous pouvez être plus créatif que la norme, n’oubliez cependant pas que le CV doit répondre à la question “cette personne a-t-elle les compétences et la personnalité adéquate pour la fonction proposée ?”
Testez vos différents formats de CV et voyez quelles sont les réactions en terme de retours. Cela vous donnera un aperçu de ce qui attire le regard ou pas. Et respectez-vous tout en respectant le lecteur.  

 

Erreur N° 6 . Je suis HPI voici mon QI : un CV qui se la pète

Oups excusez mon langage, mais c’est probablement ce que risque de se dire la personne qui le lit si vous abordez les choses en position haute. Ok vous vous savez HPI et ça aide de savoir comment on fonctionne, ce qui nous différencie des autres, je vous l’accorde. Par contre, l’annoncer de but en blanc sur un CV n’est probablement pas la façon la plus adéquate de rentrer en matière. Pourquoi ? La plupart des gens associe la douance à quelque chose qui fait peur parce qu’il ne savent pas de quoi il s’agit exactement, à des clichés qui ne sont hélas pas constructifs. Le simple fait de mentionner votre haut potentiel peut donner l’impression de posture haute, ne parlons même pas de la mention d’un QI qui peut s’avérer catastrophique. Un recruteur averti saura repérer votre profil atypique et vous questionnera s’il le juge nécessaire. De plus, un QI n’est pas gage d’adéquation au profil.
Je vous renvoie aux aspects mis en lumière dans les 5 points précédents : ce sont vos compétences qui vont intéresser un employeur potentiel, votre personnalité doublée d’un objectif clair et une façon de vous présenter fluide et structurée feront le reste pour interpeller la personne en face de vous. 

 

Vous l’avez compris, un CV lu et retenu est bien le premier pas dans un processus de recrutement. Ne le sous-estimez pas. Et par dessus tout, c’est la connaissance de vous et un objectif professionnel bien clair et en phase avec vos valeurs qui vous aideront dans ce chemin vers le job de vos rêves.

 

Vous avez du mal à cerner votre voie : inscrivez-vous sur la liste d’attente pour mon prochain webinaire “Trouver sa voie
Hypersensible ?
Haut-potentiel ?
Mieux comprendre, vivre sereinement, être soi...
Recevez ma vidéo Emotifs Talentueux ™ :
une grille de lecture pour mieux se connaître
La confidentialité est importante pour moi, vos informations et votre e-mail ne sera pas transmis à d'autres personnes.