Vous avez enfin passé cette étape souvent redoutée, celle de faire évaluer votre haut potentiel par un professionnel. Vous avez fait les démarches nécessaires pour prendre rendez-vous, vous avez parfois attendu plusieurs semaines avant de vous retrouver face à vous-même pour cette étape souvent confrontante.

Il y a plein de façons de vivre ces rendez-vous selon les circonstances, nos attentes et la personne qui vous accompagne dans cette démarche.

Et puis arrive le dernier rendez-vous, celui où vous ” saurez ” enfin. Suspense et nuits blanches pour certains, lâcher-prise pour d’autres avec une même question que va-t-on m’annoncer ? 

En principe, le professionnel qui vous fera passer ce processus vous a déjà fait part des diverses issues possibles. Il aura aussi pris le temps de vous conseiller sur le moment le plus opportun de passer ce bilan (15 questions à se poser (et les réponses) pour vivre sereinement son bilan Haut potentiel adulte)

 

Mettre un mot sur sa singularité

 

La pièce manquante est enfin à portée de main, celle qui donne tellement de sens à ce que nous avons vécu depuis des années. Celle qui relie les éléments inexpliqués de notre vie.

Souvenez-vous, pourquoi vous avez décidé de vous lancer dans ce bilan. Ce n’est pas tant le résultat qui est important mais ce que vous apprenez sur vous ( Mon article “A quoi veiller avant de se faire tester ? )

Conseils : mettez cette nouvelle information en perspective, qu’est-ce que cela change pour vous ?

Prenez le temps de mettre des mots sur ce sentiment de ne plus tout à fait être le (la) même et parlez-en avec une personne qui peut vous comprendre (probablement quelqu’un qui est passé par cette étape).

Voici quelques conseils en fonction des étapes “après” ….

 

Pendant l’entretien de restitution

 

  • Pensez à lister vos questions en suspens avant de vous rendre au rendez-vous.
  • Prenez le temps de poser vos questions sur place
  • Vérifiez avec le psychologue quand et comment vous pouvez le contacter pour les autres questions
  • N’oubliez pas que vous n’êtes pas un chiffre, vous êtes bien plus riche que cela
  • Gardez la vue d’ensemble : votre bilan HPI est un des aspects de votre personnalité, il ne dit pas tout qu’il valide ou pas le HPI

Faut-il en parler et à qui ?

 

Question très personnelle et source de pièges également. De nombreuses personnes arrivent chez leurs parents, frères, soeurs, conjoints et annoncent avec effervescence leur nouvelle découverte ! Et on peut le comprendre, cela faisait tellement de temps qu’elles essayaient de se comprendre. Quand on est arrivé à ce stade, beaucoup d’eau est déjà passée sous les ponts. Les personnes à qui vous avez envie d’en parler ne sont peut-être pas avertie de ce qu’est un surdoué et reste coincée dans ces clichés (les mêmes que ceux qui vous ont peut-être paralysé tout un temps). Peut-être, n’ont-elles pas envie d’être confrontées à cette grille de lecture (en particulier si elles refusent de s’y identifier) ? Prudence donc, ce que vous avez envie de partager comme une découverte intime nécessite de la confiance et d’y aller pas à pas.

 

Comment en parler aux personnes avec qui je ne suis pas proche.

 

Vous verrez rapidement, les adultes HPI se reconnaissent souvent entre eux et n’ont pas nécessairement besoin de poser des mots sur leur singularité. Et quand bien même, il y aurait une envie de partager sur le sujet, c’est souvent parce qu’on se comprend et que l’on a besoin de se sentir moins seul. Qu’en est-il des “autres” ?

Je crois que je n’oublierai jamais un participant lors d’une formation que je donnais. J’avais demandé au groupe de se présenter, il a annoncé d’emblée “Je suis un tel et je suis haut potentiel intellectuel sans autre forme d’explication sur le sujet “. Je n’oublierai jamais les regards posés sur cette personne et à l’époque, je n’avais moi même pas une idée claire de ce que ça voulait dire. En tant que formatrice, je me souviens très bien de l’inquiétude qui est montée en moi ” il va falloir que j’assure, j’espère qu’il ne va pas me poser trop de questions intelligentes auxquelles je ne vais pas pouvoir répondre ” … Aujourd’hui, je m’appuie sur cet exemple pour me remémorer qu’il existe une façon d’en parler.

Demandez-vous, pourquoi vous voulez en parler ? Si vous voulez mieux communiquer, faites plutôt passer le message sur votre manière de fonctionner sans nommer la douance.

J’en parle plus en détails dans mon article se découvrir haut potentiel

Quels sont les pièges en cas de confirmation du HPI ?

 

Voilà c’est confirmé ! Vous êtes haut potentiel, surdoué, zèbre ou que sais-je et l’avenir vous appartient. Vous pourriez voler que vous vous seriez déjà lancé à la conquête de l’espace. Il est vrai que c’est un sentiment étrange et nouveau que de s’entendre dire que ” non, vous n’êtes pas bête ! “, ” oui, vous avez une intelligence nettement supérieure à la moyenne “, ” oui toutes les possibilités vous sont ouvertes ” …  Prendre le temps de la digestion, c’est essentiel et j’insiste. J’invite les personnes que j’accompagne de ne pas prendre de grandes décisions dans les mois qui suivent cette annonce. Pour prendre le temps de s’approprier ce nouveau regard sur soi.

Plusieurs personnes m’ont témoigné leur euphorie suite à cette annonce et les changements radicaux qu’elles ont entrepris très rapidement. Comme par exemple, quitter son emploi sans filet.

Un bilan HPI met en lumière un potentiel, il ne l’active pas de manière directe. C’est le regard sur vous qui change, pas toute votre vie. Du moins pas directement.

Et puis il y a aussi ces personnes qui s’en veulent parce qu’elles n’ont pas su utiliser ce potentiel à sa juste mesure. Elle n’ont pas l’impression d’avoir réussi. Ici aussi, un pas à la fois. Un bilan HPI permet d’avoir accès à une nouvelle grille de lecture et de mieux se comprendre. S’il est légitime de passer par des sentiments mitigés quand on se rend compte que nos difficultés n’ont pas été prises en compte, quand on pense que notre potentiel a été étouffé. Cela dit, une fois cette intégration faite, il reste toute une vie (même si vous êtes testé “sur le tard”) pour regarder devant soi avec ce nouveau regard. Il n’est jamais trop tard pour être véritablement soi et j’ai accompagné de nombreuses personnes qui ont découvert leur douance, y compris à l’âge de la retraite. Beaucoup d’entre elles ont pu avancer avec une nouvelle énergie.

Quels sont les pièges en cas de non confirmation du HPI ?

 

Le danger, c’est de s’accrocher à un chiffre, parfois de vouloir à tout prix le mettre sous le nez de votre entourage pour prouver que ….

Souvenez-vous que le WAIS est la norme actuelle, que cela ne dit pas tout et que l’idée est d’apprendre à mieux se connaître. Bien sûr, cela n’est pas simple de recevoir l’annonce ” non, vous n’êtes pas HPI “. C’est la crainte de beaucoup de personnes qui passent ce processus. Cela dit, cela tient parfois à une interprétation, prenez le temps de poser vos questions et de vous renseigner par la suite auprès d’autres organismes ou professionnels. Cela fait partie de la démarche.

Non, on ne “rate pas” son test du QI parce qu’il est en dessous de 130 

 

Je me souviens du fils d’une amie, à qui il a été annoncé qu’il n’avait ” qu’un QI de 123 ” … sic ! Je suis souvent surprise de lire cela, est-ce de cette façon que le psychologue a abordé les choses ou bien la façon dont ce jeune homme a entendu les choses ? Le connaissant, je n’ai jamais eu aucun doute sur sa douance et encore moins sur sa grande sensibilité.

Pour mémoire, demandez-vous pourquoi vous vouliez passer ce bilan, ce qu’il va vous apporter et votre intention. Parlez-en à la personne qui vous a testé et demandez-lui de vous aider à mettre en lumière votre potentiel et ne vous laissez pas dérouter par un chiffre qui n’atteint pas des standards.

On parle bien de potentiel, peu importe le QI, il y a du potentiel chez vous ! Ne l’oubliez jamais.

Hypersensible ?
Haut-potentiel ?
Mieux comprendre, vivre sereinement, être soi...
Recevez ma vidéo Emotifs Talentueux ™ :
une grille de lecture pour mieux se connaître
La confidentialité est importante pour moi, vos informations et votre e-mail ne sera pas transmis à d'autres personnes.